Mom bullying

nursing

You thought that bullying only happened on the playground, with only kids and teens doing the teasing? Think again.

With all of the mom wars going on; silky vs crunchy, working vs stay-at-home, breastfeeding vs formula, etc. it’s not hard to believe that mothers also get bullied. Countless stories go viral several times per week about moms being harassed, bullied, even having a gun pointed at them.

Despite all of these, according to research, exclusion is the worst form of bullying. We are all social animals, it’s a basic human need. Solitary confinement is used as punishment in psychiatric hospitals, jails, prisons and more. In the movie Cast Away, madness driven by solitude is highlighted as the main character speaks to a ball in an effort to keep his sanity intact. These are just a few examples proving how detrimental social exclusion can be.

It is especially troubling among new mothers. When a woman has a child, friends fall away, lose interest, and stop inviting her to outings. They become on different paths of life, and their priorities are different. What is a mother to do? Without anyone to reach out to, she remains isolated and house-bound. She may make efforts to make friends that are also moms to avoid going stir-crazy. However, with the rise of mom wars, it’s very difficult to find even one mother that parents in a similar way that you do. When you do find that mother, you may not have anything in common outside of parenting. What are you to do?

One of the cruelest bullying instances I have witnessed is other mothers purposely excluding new mothers. They don’t say “it takes a village,” just for the fun of it. It does take a village, and not everyone has family that lives nearby. Single mothers especially need to connect to friends, if nothing else, to remain sane and healthy. Being ignored by multiple mothers, despite being helpful, open, and social; is just unacceptable. The worst kind will ignore the new mother until it is convenient for them, like when the bullied mom offers to help the bully. Then, they will go back to ignoring and excluding the first time mom. I don’t understand how someone who understands what it’s like to be in that position, can lead someone on like that. Someone who freshly birthed a new life and has no idea what to do and is a whole mess of hormones, shouldn’t have to suffer socially as well.

Sometimes I wonder….maybe the mothers that bully like that, were fortunate enough to have nearby family help them through those tough first few months. Maybe they had the good fortune of having friends that already had children. Maybe they hired a nanny, babysitters, nurses, and more to help them out. Maybe the bullies are too priveledged to develop the understanding that not everyone is so lucky. Maybe they are too sheltered to understand that there are people less fortunate than themselves. So maybe when they see a new mom struggling, they toss their heads, wondering why she is having such a hard time? When the bullies had help where the new mother didn’t, this apparently justifies social exclusion.

I suppose that when you have to do everything yourself, you aren’t seen as the superhero that you are. You aren’t recognized to be the strong, independent, amazing mother that you are. That is wrong. That is unacceptable. That is deplorable.

What can you do? There isn’t much you can do, except let go. Let go of those toxic people. Let go of the expectations that everyone will act like a decent human being. Stop wasting your time on people who don’t deserve it. Understand that you can’t do it all alone, and that’s okay.

When you see those moms with the perfectly coiffed hair, their designer outfit, strutting around with their husband; be proud of your messy hair, your sweatpants and your sneakers. Those moms got the time to do their hair, makeup, outfits, and social time-outs thanks to their husbands. You, as a single mom, are working twice as hard as any couple. With your two children, you work twice as hard as the nuclear family with two children. The couple can split the workload in half; but you do the entire workload yourself. You reap twice the reward. You spend twice as much time with your children. You learn twice as much. You gain twice as much strength.

To the underdog, to the bullied mom, the excluded mom, the mom who doesn’t have it all together, the single mom, the mom that doesn’t follow the latest parenting trends….I salute you. You are my hero. Best of all, you are your child(ren)’s hero.

Rock on.

~*~

Vous avez pensé que l’intimidation ne s’est produite sur le terrain de jeu, avec seulement les enfants et les adolescents faire la taquinerie? Pensez à nouveau.

Avec toutes les guerres de maman continuent; Soyeux vs croquant, le travail vs séjour à la maison, l’allaitement maternel vs formule, etc, il n’est pas difficile de croire que les mères aussi obtenir intimidés. D’innombrables histoires deviennent virales plusieurs fois par semaine au sujet des mères étant harcelées, intimidées, même avec un pistolet pointé sur eux.

Malgré tout cela, selon la recherche, l’exclusion est la pire forme d’intimidation. Nous sommes tous des animaux sociaux, c’est un besoin humain fondamental. Le confinement solitaire est utilisé comme punition dans les hôpitaux psychiatriques, les prisons, les prisons et plus. Dans le film Cast Away, la folie conduite par la solitude est mise en évidence comme le personnage principal parle à une balle dans un effort pour garder sa santé mentale intacte. Ce ne sont là que quelques exemples qui prouvent que l’exclusion sociale peut être préjudiciable.

C’est particulièrement troublant chez les nouvelles mères. Quand une femme a un enfant, les amis tombent, perdent de l’intérêt, et cesser de l’inviter à des sorties. Ils deviennent sur des chemins différents de la vie, et leurs priorités sont différentes. Qu’est-ce qu’une mère à faire? Sans personne pour atteindre dehors, elle reste isolée et maison-liée. Elle peut faire des efforts pour faire des amis qui sont aussi des mamans pour éviter d’aller stir-crazy. Cependant, avec la montée des guerres de maman, il est très difficile de trouver même une mère que les parents d’une manière semblable que vous faites. Lorsque vous ne trouvez cette mère, vous pouvez ne pas avoir quelque chose en commun en dehors de la parentalité. Que faites-vous?

L’un des cas d’intimidation les plus cruels dont j’ai été témoin est d’autres mères qui excluent délibérément de nouvelles mères. Ils ne disent pas «il faut un village», juste pour le plaisir. Il ne faut un village, et tout le monde n’a pas de famille qui vit à proximité. Mères célibataires surtout besoin de se connecter à des amis, si rien d’autre, de rester sain d’esprit et en bonne santé. Être ignoré par de multiples mères, en dépit d’être utile, ouvert et social; Est tout simplement inacceptable. Le pire type ignorera la nouvelle mère jusqu’à ce qu’il est commode pour eux, comme quand la mère intimidée offre d’aider l’intimidateur. Ensuite, ils vont revenir à ignorer et à l’exclusion de la maman première fois. Je ne comprends pas comment quelqu’un qui comprend ce que c’est que d’être dans cette position, peut conduire quelqu’un sur comme ça. Quelqu’un qui a fraîchement donné naissance à une nouvelle vie et n’a aucune idée de quoi faire et est un désordre ensemble d’hormones, ne devrait pas avoir à souffrir socialement ainsi.

Parfois, je me demande … peut-être les mères qui intimident comme ça, ont eu la chance d’avoir la famille à proximité les aider à travers ces premiers mois difficiles. Peut-être avaient-ils la chance d’avoir des amis qui avaient déjà des enfants. Peut-être qu’ils ont embauché une nounou, des baby-sitters, des infirmières, et plus pour les aider. Peut-être les intimidateurs sont trop priveledged de développer la compréhension que pas tout le monde est si chanceux. Peut-être sont-ils trop abrités pour comprendre qu’il ya des gens moins chanceux qu’eux-mêmes. Alors peut-être quand ils voient une nouvelle maman en difficulté, ils jettent la tête, se demandant pourquoi elle a un tel moment difficile? Lorsque les intimidateurs avaient de l’aide là où la nouvelle mère ne le faisait pas, cela justifie apparemment l’exclusion sociale.

Je suppose que lorsque vous devez tout faire vous-même, vous n’êtes pas vu comme le super-héros que vous êtes. Vous n’êtes pas reconnu pour être la mère forte, indépendante, étonnante que vous êtes. C’est faux. C’est inacceptable. C’est déplorable.

Que pouvez-vous faire? Il n’y a pas grand chose que vous puissiez faire, sauf lâcher prise. Lâchez ces gens toxiques. Laissez aller les attentes que tout le monde agira comme un être humain décent. Arrêtez de perdre votre temps sur les gens qui ne le méritent pas. Comprenez que vous ne pouvez pas faire tout seul, et c’est bien.

Quand vous voyez ces mamans avec les cheveux parfaitement coiffés, leur costume de créateur, se pavanant avec leur mari; Soyez fiers de vos cheveux sales, de vos pantalons de survêtement et de vos baskets. Ces mamans ont eu le temps de faire leurs cheveux, le maquillage, les tenues, et les délais sociaux grâce à leurs maris. Vous, en tant que mère célibataire, travaillent deux fois plus fort que n’importe quel couple. Avec vos deux enfants, vous travaillez deux fois plus fort que la famille nucléaire avec deux enfants. Le couple peut diviser la charge de travail en deux; Mais vous faites vous-même toute la charge de travail. Vous récoltez le double de la récompense. Vous passez deux fois plus de temps avec vos enfants. Vous apprenez deux fois plus. Vous gagnez deux fois plus de force.

À l’aveugle, à la mère intimidée, à la maman exclue, à la maman qui n’a pas tout cela, à la maman célibataire, à la maman qui ne suit pas les dernières tendances parentales … Je vous salue. Tu es mon héros. Le meilleur de tous, vous êtes le héros de votre enfant (s).

Rock On.