Raising daughters right

Image may contain: 1 person, smiling, sitting

I keep seeing articles over and over about how millenials are doing this, millenials are doing that. The articles are almost always negative, and contradictory. An article will say that millenials are spending their cash irresponsibly, another will say they are killing restaurant chains. So which is it? Are they supposed to spend money on luxuries to save these buisinesses or be responsible with their money?

I want to bring up another hypocrisy: our society. It’s broken, oppressive to anyone who isn’t a straight white rich male, and more and more people are pointing that out. They are later insulted for pointing out the flaws in society and suggesting fixes. This is what is wrong with the world. You’ll see the glorification of the teen “Cash Me Ousside” girl, but you’ll never hear of children in other countries that excel for their age and invent life-saving devices. This is also what’s wrong with society. Uneducation is praised, and educated, intelligent individuals are brought down.

I have two daughters. I am horrified at all the sexism that I see every day, even in a developed country. It’s disgusting. It’s impossible to shelter girls from the magazines and even childhood stories that have very skinny characters. The women and girls are often smaller than the men and boys. This provides an unrealistic body-image for girls early on in life, which is psychologically damaging in itself.

Even in the clothing aisle, boys clothes are inches wider and longer than girls’ clothes of the same age. Everything is gendered, pink and purple for girls and blue and green for boys. Some even have sexist titles on superhero shirts and regular gender-stereotypical shirts such as “bossy like mommy”, “handy like daddy”, etc. Society tends to need to label everything, and that includes encouraging and even forcing boys to wear “masculine” clothing and “act masculine” (toxic masculinity), and forcing girls to wear “feminine” clothing and to “act like a lady”. This teaches little girls and little boys that if they fit outside that “role”, they are undesirable and abnormal. Many children and even adults get bullied and ridiculed for being “outside of the norm”. It’s so bad that a mom had to make her own clothing line.

Not to mention the inequal rights that men and women have. There is still a large pay gap. Gal Gadot made $300,000 for her role as wonder woman, while Man of Steel made $1.4 million. They are the pay gap. Men can parade around shirtless and expose their useless nipples, but women cannot do the same, not even be shirtless to breastfeed. Even little girls are told to cover up when they have no breasts at all. Even women and girls who don’t wear a bra under their shirts are told they are violating the dress code and to change, when men don’t face this discrimination.

There is also slut-shaming that runs rampant. Men are praised for having multiple sexual partners, even if it’s in one night. However, if a woman sleeps with more than one person in a year, she is shamed for being a slut, easy, promiscuous. When a woman is attacked, she is asked what she did to provoke it, even if she is a minor child. When a woman has been domestically abused, she is told that it was her fault. When she has been raped, she is asked what was she wearing, and if she “led him on.” When a woman is raped by her husband, she is told that it isn’t rape. When a child is raped and her adult rapist convicted, he doesn’t face jail time. When men report rape, they are laughed at and the case often doesn’t make it to court. This society is disgustingly sexist, misogynist, and victim-blaming.

Add that to people demonizing trans men and women, the LGBTQIA community, people of color being discriminated against and killed, feminists told that they are men-hating and want to remove men’s rights, and women having less rights than corpses.

In this damaged society, how are we supposed to raise our baby girls? My answer is simple. Personally, I intend to combat the hate in this society, with love and activism. I teach my girls that they are great the way they are. I don’t push them towards gender stereotypical things, I let them choose what they want. I don’t encourage their goal to be a princess only, but to be who they want to be. I inform them of their rights. I stand up for their rights. But most of all, I teach them love. I teach them to love themselves and one another. I teach them that their bodies are beautiful the way that they are. I tell them that they look beautiful the way they are. I tell them that they are amazing girls. If one day they came out as trans, lesbians, queer, etc. that I would love them either way. A mother’s love is unconditional. I teach them that the LGBTQIA community exists, and I don’t cover their eyes when two women or two men kiss. I answer their questions accurately and honestly. I am raising two little girls that may one day be women. I am raising them to be strong, full of love, and aware of their rights. I am raising them to respect and to be kind to everyone. I am raising them to treat everyone equally. To my daughters; I am the change that I want to see in the world, and I will fight until my dying breath to make society see you as equals.

~*~

Je continue de voir des articles encore et encore sur la façon dont les millénaires le font, des millénaires le font. Les articles sont presque toujours négatifs et contradictoires. Un article indiquera que les millénaires dépensent leur argent de manière irresponsable, un autre dira qu’ils tue les chaînes de restaurants. Alors, qui est-ce? Sont-ils supposés dépenser de l’argent sur les luxes pour sauver ces buisinesses ou être responsables de leur argent?

Je veux soulever une autre hypocrisie: notre société. Il est brisé, oppressant pour quiconque n’est pas un mâle blanc droit et riche, et de plus en plus de gens le soulignent. Ils sont ensuite insultés pour souligner les défauts de la société et suggérer des corrections. C’est ce qui ne va pas avec le monde. Vous verrez la glorification de l’adolescente “Cash Me Ousside”, mais vous n’aurez jamais entendu parler d’enfants dans d’autres pays qui excellent pour leur âge et d’inventer des dispositifs qui sauvent des vies. C’est aussi ce qui ne va pas avec la société. L’éducation est louée, et les individus instruits et intelligents sont abattu.

J’ai deux filles. Je suis horrifié par tout le sexisme que je vois tous les jours, même dans un pays développé. C’est dégoutant. Il est impossible d’abriter les filles des magazines et même des histoires d’enfance qui ont des personnages très maigres. Les femmes et les filles sont souvent plus petites que les hommes et les garçons. Cela fournit une image corporelle irréaliste pour les filles au début de la vie, ce qui est psychologiquement dommageable en soi.

Même dans l’allée du vêtement, les vêtements pour garçons sont plus larges et plus longs que les vêtements pour filles du même âge. Tout est genre, rose et violet pour les filles et bleu et vert pour les garçons. Certaines possèdent même des titres sexistes sur des chemises de super-héros et des chemises stéréotypées classiques, telles que “bossy like mommy”, “handy like daddy”, etc. La société a besoin d’étiqueter tout, ce qui inclut encourager et même obliger les garçons à porter “masculin” «Habillement et« acte masculin »(masculinité toxique) et oblige les filles à porter des vêtements« féminins »et à« agir comme une femme ». Cela enseigne aux petites filles et aux petits garçons que s’ils s’insèrent à l’extérieur de ce «rôle», ils sont indésirables et anormaux. De nombreux enfants et même des adultes sont intimidés et ridiculisés pour être «en dehors de la norme». C’est si grave qu’une maman devait faire sa propre ligne de vêtements.

Sans parler des droits d’inégalité que les hommes et les femmes ont. Il existe encore un écart de rémunération important. Gal Gadot a fait 300 000 $ pour son rôle de femme merveilleuse, tandis que Man of Steel a réalisé 1,4 million de dollars. Ce sont les écarts de rémunération. Les hommes peuvent défiler sans chemise et exposer leurs mamelons inutiles, mais les femmes ne peuvent pas faire de même, même pas être sans chemise pour allaiter. Même les petites filles sont invitées à se cacher quand elles n’ont aucun seins. Même les femmes et les filles qui ne portent pas de soutien-gorge sous leurs chemises sont informées qu’elles violent le code vestimentaire et qu’elles changent, alors que les hommes ne font pas face à cette discrimination.

Il y a aussi une honteuse qui s’exerce. Les hommes sont loués d’avoir de multiples partenaires sexuels, même si c’est une nuit. Cependant, si une femme dort avec plus d’une personne dans une année, elle est honteuse d’être une salope, facile, promiscueuse. Lorsqu’une femme est attaquée, on lui demande ce qu’elle a fait pour la provoquer, même si elle est un enfant mineur. Lorsqu’une femme a été maltraitée au pays, on lui dit que c’était sa faute. Quand elle a été violée, on lui demande ce qu’elle portait, et si elle «l’a conduit». Lorsqu’une femme est violée par son mari, on lui dit que ce n’est pas un viol. Lorsqu’un enfant est violé et son violeur adulte est reconnu coupable, il n’est pas confronté à la prison. Lorsque les hommes signalent un viol, ils se font rire et le cas souvent ne le rend pas à la cour. Cette société est dégoûtantement sexiste, misogyne et victime.

Ajoutons que les personnes qui diabolisent les hommes et les femmes trans, la communauté LGBTQIA, les personnes de couleur étant victimes de discrimination et de tuer, les féministes ont déclaré qu’elles sont horribles et veulent supprimer les droits des hommes et que les femmes ont moins de droits que les cadavres.

Dans cette société endommagée, comment sommes-nous censés élever nos bébés? Ma réponse est simple. Personnellement, j’ai l’intention de lutter contre la haine dans cette société, avec amour et activisme. J’enseigne à mes filles qu’elles sont superbes comme elles le sont. Je ne les pousse pas vers des choses stéréotypées de genre, je leur laisse choisir ce qu’ils veulent. Je n’encourage pas leur objectif à être une princesse seulement, mais à être ce qu’ils veulent être. Je les informe de leurs droits. Je défends leurs droits. Mais surtout, je leur apprends l’amour. Je leur apprends à m’aimer les uns les autres. Je leur apprends que leur corps est beau comme ils le sont. Je leur dis qu’ils sont superbes comme ils le sont. Je leur dis qu’ils sont des filles incroyables. Si un jour, ils sortaient comme trans, lesbiennes, bizarres, etc., que je les aimerais de toute façon. L’amour d’une mère est inconditionnel. Je leur apprends que la communauté LGBTQIA existe, et je ne couvre pas les yeux lorsque deux femmes ou deux hommes s’embrassent. Je réponds à leurs questions avec précision et honnêteté. Je soulève deux petites filles qui peuvent un jour être des femmes. Je les soulève pour être fort, plein d’amour et conscient de leurs droits. Je les encourage à respecter et à être gentil avec tout le monde. Je les encourage à traiter tout le monde de façon égale. A mes filles; Je suis le changement que je veux voir dans le monde, et je vais me battre jusqu’à mon souffle mourant pour que la société vous considère comme égale.